"Curieuse, je suis “accro” à la découverte de nouveaux horizons,
bien plus qu’aux diktats de la mode..."

20210820_170621.jpg
 
"Mon mot d’ordre est de n’incarner que moi-même, parce que c’est cela être vraiment libre,

Je dois reconnaître que depuis toujours, j'affectionne ce qui scintille, et je dis à qui veut l’entendre qu’il faut mettre de la couleur et de la fantaisie dans sa vie.

J'affirme souvent que les créations doivent permettre de révéler une personnalité, de façon subtile, légère, sans jamais se prendre au sérieux et toujours avec un grain de folie...

"Chaque pièce est unique, patiemment cousue et brodée à la main.
Je conçois tous mes bijoux et mes broderies, avec passion dans mon atelier au pays Basque, à Anglet en m'inspirant de ce qui m'entourent..."

logo-or.png
1/7

Mon Histoire

Mes parents m’ont prénommée Palmyre en référence à une tante qui se prénommait « Palmira », originaire du Val d’Aoste. Je suis née en 1967 à Paris. Nous avons rapidement déménagé dans le sud de la France ce qui nous a rapproché du pays de cœur de mes parents : l’Italie.

Très tôt je les ai accompagnés dans les files d’attentes des musées de Florence, Rome, Pise… Très certainement cela m’a permis de m’ouvrir à de nombreux horizons culturels et artistiques.

 

Après des études scientifiques, je rêvais d’être chirurgien sans frontières, je me suis rendu  compte que ces études comportaient trop de renoncement. Mon papa (neuro-psychiatre)  m’a souvent dit: « les études de médecine sont comme un sacerdoce.. Je pense que tu possèdes en toi beaucoup d’autres choses qui t’animent, te passionnent et te font vibrer..»

Aussi loin que je m’en souvienne, j’aime la broderie, les perles colorées, les  paillettes. Je ne me séparais jamais de ma précieuse valise remplie de tous ces trésors et passais des  heures à créer "mes petits bidules" en fil, perles et laine…

 

Après un parcours professionnel classique en tant qu’informaticienne dans un grand groupe de distribution  alimentaire, j’ai ressenti le besoin vital de revenir à ma passion d’enfance. J’ai tout quitté et suis partie en Italie.

A Gênes j’ai eu la chance de rencontrer une créatrice qui m’a transmis son savoir-faire pour créer des bijoux cousus avec de la passementerie et des perles.  J’ai fait le choix d’utiliser essentiellement des perles en verre de Murano créées à la main par Antonio Zito, verrier à Pézénas.

la-bastide-clairence-classee-parmi-les-plus-beaux-villages-de-france-8.jpg
Uhartza la maison familiale.jpg

Le Pays Basque
 








 

Depuis Mars 2021, je me suis installée au Pays Basque, plus précisément dans uns des plus beaux villages de France : La Bastide Clairence.

C’est une région qui m’a toujours attirée; en effet ma maman a vécu sa jeunesse à Saint Jean de Luz. J’ai de merveilleux souvenirs de vacances passées dans la maison familiale à Sainte Barbe : Uhartza

 (maison devant laquelle je repasse avec nostalgie puisqu’elle n’appartient désormais plus à ma famille)..

J’ai conservé quelques très belles photos prises lors de nos vacances en famille, devant le grand escalier.